21
JAN 19

Être ou ne pas être choisi ?

Casting ou rencontre préliminaire, shopping ou entretien exploratoire, mercato ou tournée des popotes... autant d'appellations incontrôlées pour ce rituel tout aussi incontrôlable, ce moment où le client choisit « son coach ». Parmi deux ou davantage.

Oui, un moment forcément incontrôlable parce que du côté du client, son imaginaire, ses émois et ses élans jouent à plein : l'attirance, l'ambivalence, le pouvoir de comparer et confronter, de séduire ou rejeter...
Et puis, côté coach, ce moment-là fait plein d'histoires aussi. Des histoires familières, plus ou moins oubliées mais tellement agissantes alors : le besoin de démontrer ou de se montrer ; le désir d'être choisi ou de se saboter ; de gagner contre un autre (un confrère connu ou un rival fantasmé) ; et la perspective d'une affaire, d'un budget conséquent, d'une nouvelle référence ou d'une première...
Tout ça se mélange de part et d'autre et embarque le coach, s'il est choisi, dans une histoire pleine de quiproquos et qui ne se démêlera jamais vraiment. Qui au contraire s'amplifiera.