30
JUN 09

Indépendant

« Je veux m'installer en indépendant. J'ai tout préparé pour quitter l'entreprise et créer mon cabinet. Mais je n'arrive pas à franchir le pas ! »
Il pose des mots sur son histoire : il est DRH et a déjà passé six ans dans cette entreprise. Aujourd'hui il s'y ennuie. Il est aussi l'auteur d'ouvrages sur les ressources humaines.
Il est là depuis quelques minutes. C'est la première séance. Il me dit qu'il a fréquenté le divan pendant plusieurs années. Quelque chose d'enveloppant et doux s'installe entre lui et moi. Et si je retenais un instant le fil qui se tisse et nous enveloppe doucement ? Suspendre ce fil pour le mettre en relief. Je lui demande : « Qu'attendez-vous de moi ? »
 
23
JUN 09

L'amie idéale

J'ai rencontré cette amie idéale pendant quelques instants. Âme sœur et confidente bienveillante d'un moment. C'était lors d'une séance avec ma psy !
Elle avait envie de découvrir avec moi une relation que je semble chercher en vain. Une relation où la femme ne serait ni l'archétype de la « bonne mère », ni l'épouse. Ni la thérapeute qui guérit des maux de l'âme, ni la muse qui m'inspire.
Et elle a pour cela choisi le jeu. Elle a d'abord beaucoup tâtonné. Elle est entré dans la peau de différentes figures féminines qu'elle sait importantes pour moi. Je devais lui donner la réplique, mais les mots sonnaient faux.
 
20
JUN 09

L'art ou la peur

Chaque année, le rapport de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), permet de donner forme aux risques d'abus et aux dérives dans les métiers de l'accompagnement : psychothérapie, coaching, formation au développement personnel…
Relayée par les médias, la publication de ce copieux rapport provoque des réactions toujours contrastées : peur ou colère, applaudissements par ici, critiques par

13
JUN 09

Une bouteille à la mare

Ingrédients (pour un, deux, trois, quatre coachs ou plus) :
• Une bouteille transparente (1,5 litre)
• De l'eau du fond d'une mare.

Préparation :
• Remplir la bouteille de l'eau prélevée au fond de la mare
• Fermer et bien agiter
• Poser la bouteille devant le groupe
• Observer, écouter, ressentir, en silence...

C'est l'une des étranges "recettes" découvertes dans mon lieu de supervision.
Plusieurs mois après l'expérience, les sensations sont encore présentes. Comme une empreinte initiatique et aussi un voyage intérieur qui devient possible quand ça s'agite
ou quand c'est triste en moi. Et aussi lorsqu'un client arrive en séance dans une confusion contagieuse.
 
07
JUN 09

« Tout est dans la tête »

C'est le livre d'un non-psy… sur l'histoire d'un psy qui déprime, sur ses fantasmes, ses relations avec ses patients, avec sa femme

Le bandeau rouge sur la couverture annonce l'intrigue : Il a besoin d'un psy. Le problème, c'est qu'il en est un lui-même
L'auteur, Alastair Campbell, était journaliste et conseiller politique de Tony Blair.
 
01
JUN 09

Dans la famille du coach

Que projette le coach sur ses enfants ? Et sur la compagne de sa vie ?
Qu'est-ce qui circule, se diffuse, "infuse" dans la famille ?!
Confidences et clins d'œil entre coachs !

28
MAI 09

Singularité

Michèle Gauthier est coach en région bordelaise, spécialiste de la systémique et de l'approche narrative.
Michèle
trouve singulière mon envie de découvrir la singularité de ceux que j'aime accompagner !
Alors, rendez-vous sur son blog pour une interview singulière !

24
MAI 09

Soirée-conférence NLPNL

L'Association Française NLPNL réunit les PNListes qui ont envie d'enrichir leurs compétences et de constituer un pôle de référence pour l'évolution de la PNL : développement de l'éthique, certification, publication d'articles…
L'association organise aussi des soirées thématiques pour débattre et croiser différentes approches dans le champ de l'accompagnement : ennéagramme, clean language...
Andrée ZERAH et Marie-Jeanne HUGUET m'invitent à animer l'une de ces soirées. Je vous donne rendez-vous le 16 juin prochain sur le thème : « L'outil du coach c'est le coach ! »

Découvrir le site : www.nlpnl.eu, le programme des soirées-conférences et aussi les articles passionnants du journal de l'association : Métaphore.

21
MAI 09

La grâce d'un visage

Notre métier nous invite à écouter et aussi, quand il y a simplement le silence, à contempler. En séance et aussi ailleurs…

Son visage se reflète dans la glace devant moi. J'aime redécouvrir ses traits, la contempler. Il parait qu'il n'est pas très poli d'observer l'autre dans les glaces.
Elle a de très longs cils. Elle me fait penser aux femmes des peintures de Botticelli. Parfois ses lèvres entrouvertes dessinent un sourire. Peut-être suffit-il de quitter le besoin, ou la peur, du regard des autres sur soi pour enfin découvrir l'autre.
D'où vient la grâce d'un visage ? Elle semble plongée dans ses pensées. J'ai envie de savoir.
Elle sait que je pose des questions étranges parfois !
19
MAI 09

« Quelque chose de spécial? »

« Comment l'intimité avec ma psy respecte-t-elle la fidélité à ma compagne de vie ? Quelle différence avec l'intimité du couple ? Comment s'assurer que la conscience des événements ne nous fasse pas défaut ? »

Ce sont les questions de Laure, coach en devenir, à la lecture du billet « Ça va être long ! »
Ces questions sont rarement abordées dans notre métier. Elles pointent pourtant ce que Laure nomme ce « quelque chose de spécial qui doit se tenir au cœur de vos rencontres… » Au cœur, je crois, de tout métier d'accompagnement, au cœur de chaque relation. Sinon, il n'y a pas de relation.
Alors, plutôt qu'une réponse en commentaire, je partage ici différents regards et échos sur ces thèmes.

 

09
MAI 09

« Ça va être long ! »

Bruit mat du calepin qu'elle referme. Un sourire vers moi et puis ces mots : « Ça va être long ! »
Elle pose son agenda sur la table basse, à côté des crayons de couleur et des pages blanches.
C'est sa pratique toute singulière de prendre nos rendez-vous dès le début de la séance. Même chose pour le paiement.
Expérience étonnante alors, en fin de séance, que de clore avec simplement la sensation et les mots qui émergent.
Je lui tends le chèque que j'ai préparé juste avant, pour aller plus vite au contact. C'est vrai que deux semaines sans nous voir, ça va être long !

Et pourtant, la première fois, j'ai résisté. Une heure chaque semaine ce serait « trop pour moi ! » Elle avait répliqué : « Vous voulez prendre du temps pour vous et lâcher vos vieux démons. Pourtant, là encore, vous cherchez à tout maîtriser. Alors continuez de faire ce que vous savez bien faire. »
03
MAI 09

Le coaching chahuté

En même temps que se développent les métiers de la relation, des cousins des sociologues, philosophes ou chercheurs fustigent le coaching à travers des livres noirs (*).

Regards croisés sur ce qui se joue ici.

01
MAI 09

Les essentiels de la gestalt pour les coachs

Comment être pleinement présent à ce qui émerge dans l'entre-deux entre le client et soi ?
Jusqu'où s'utiliser soi-même, avec chaque client, dans nos différentes polarités et dans toutes nos dimensions, intuitive, sensorielle, émotionnelle ou corporelle ?
Qu'est-ce qui freine ou perturbe le contact entre le client et soi, et entre le client et ses sensations, son environnement ?
Comment l'accompagner pour prendre conscience de ces impasses, les traverser et l'aider alors à accéder à ses ressources singulières ?